Les positions pour jouer

Partager
Apprendre en jouant

Aidez votre enfant à prendre une bonne position 

Pour jouer, votre enfant peut s’installer par terre, s’asseoir à table ou se tenir debout. Il adapte sa position en fonction de l’activité qu’il est en train de faire et du degré de difficulté de cette activité.

Par exemple, pour jouer avec un ballon, il doit pouvoir bouger rapidement. Toutefois, pour insérer des sous dans une tirelire, il doit être stable pour pouvoir faire des gestes avec précision. Plus l’activité est exigeante, plus il aura tendance à chercher des appuis pour être le plus précis possible.

Observez votre enfant pour le guider, au besoin, dans le choix de sa position.

Jouer au sol

S’asseoir sur un petit banc pour éviter la position en W

 

 

 

 

 

 

 

Pour jouer au sol, les enfants ont tendance à chercher des positions très stables. Certains s’assoient dans la « position en W », les deux jambes repliées vers l’extérieur. Dans cette position, votre enfant n’utilise pas correctement ses muscles. Il s’appuie plutôt sur son bassin et sur les ligaments de ses genoux pour se tenir assis.

Pour rectifier sa position, proposez à votre enfant de s’asseoir sur un petit banc. Son bassin est alors bien positionné et ses jambes alignées. Votre enfant utilise les muscles de son ventre et de son dos et devient plus fort. 

 

Garder le dos droit

Lorsque votre enfant a le dos tout rond, c’est qu’il s’assoit sur le bas de son dos plutôt que sur ses fesses. Il adopte cette position pour se sentir plus stable ou parce que les muscles de son tronc sont encore faibles. 

Vous pouvez l’aider en soutenant le bas de son dos.

Relever le haut du corps

Lorsqu’il est couché sur le ventre, votre enfant peut parfois soutenir sa tête avec ses mains ou la laisser reposer sur le sol. Il réduit ainsi l’effort à fournir dans cette position.

Pour l’aider à développer ses muscles, placez une serviette de bain roulée sous ses aisselles. Vous soutiendrez ainsi ses efforts, tout en relevant le haut de son corps. Assurez-vous que ses coudes restent en appui sur le sol pour qu’il puisse continuer à jouer.

S’asseoir à table

Vous pouvez aider votre enfant à bien s’asseoir à table pour qu’il puisse bien se concentrer sur son activité. Assurez-vous que ses pieds reposent sur une surface stable et que la table arrive au niveau de ses coudes. 

 

Se tenir debout

Observez votre enfant lorsqu’il est debout. S’appuie-t-il sur la table avec son ventre ? Pose-t-il ses coudes sur la table devant lui ? Se tient-il sur la pointe des pieds ? Cherche-t-il à s’asseoir en prenant ses jouets ?

quelques stratégies vous sont proposées pour aider votre enfant à adopter une meilleure position.

S’HABITUER À SE TENIR DEBOUT SUR LA PLANTE DES PIEDS

Variez les positions

Si votre enfant se fatigue, proposez-lui de changer de position. En variant les positions, votre enfant développe à la fois sa motricité fine et sa motricité globale : il réalise des activités précises avec ses mains et muscle son corps. En l’aidant à adopter une bonne position, vous favorisez sa réussite.

Guidez votre enfant physiquement

Votre enfant a encore besoin d’être soutenu dans ses efforts physiques. Vous pouvez l’aider en guidant ses bras dans une activité.

Placez-vous derrière votre enfant. Avec vos bras ou vos mains, appuyez légèrement sur les bras de votre bébé pour qu’il arrive à toucher et à attraper le jouet. Lorsque vous sentez qu’il a compris le mouvement à faire, cessez de l’aider. Recommencez au besoin.

POSITIONNER LES MEMBRES SUPÉRIEURS

 

Demandez de l’aide au besoin

Si votre enfant a du mal à développer sa motricité malgré toutes les stratégies que vous mettez en place, faites appel à un professionnel de la santé (physiothérapeute, ergothérapeute, médecin…) qui pourra vous aider.

 

 Révision scientifique: Marie Pierre Lamothe et Perrine Peckre, ergothérapeute.
Recherche et rédaction: équipe MAQ
février 2018

Nous rejoindre

Veuillez nous faire part de toute question ou commentaire et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.