Un peu de théorie

Le développement de l’attachement

L’enfant s’attache profondément à ses parents ou aux adultes qui prennent soin de lui le plus souvent. Chaque interaction, chaque petit geste du quotidien lui apprend que vous l’aimez et le protégez. Cette relation privilégiée d’amour et de confiance lui permet de faire face aux situations nouvelles, d’explorer son environnement en toute sécurité et de contrôler ses émotions lorsqu’il a peur, qu’il se sent anxieux ou qu’il est malade. Il a le courage d’affronter les situations stressantes parce qu’il sait qu’il peut compter sur vous.

Le saviez-vous?

Le lien d’attachement se développe entre l’enfant et ses parents dès le début de la grossesse.

Pendant la grossesse

Dès les premières semaines de grossesse, les parents et leur enfant apprennent à se connaître.

Pour les parents :

  • À la première échographie, les parents peuvent voir le fœtus bouger. Ils prennent conscience que leur enfant existe réellement, et commencent à s’en faire une image.
  • Vers le quatrième mois, la maman sent son bébé remuer, s’étirer, donner des coups de pieds. En posant les mains sur son ventre, les parents peuvent sentir le bébé bouger, pousser avec ses mains ou ses pieds.

Pour le bébé :

  • Au cours des premières semaines de grossesse, le bébé développe les sens du toucher, du goût et de l’odorat. Il goûte et sent les aliments que mange sa maman dans le liquide amniotique.
  • Plus tard, il perçoit les bruits du corps de sa maman, puis sa voix.
  • Dans l’utérus, le bébé est enveloppé de sensations. Il reçoit des stimuli provenant de sa maman, des personnes qui l’entourent, de ses activités quotidiennes. Déjà, il commence à découvrir son environnement et sa culture!

De la naissance à 3 mois

À sa naissance, le nouveau-né possède déjà des comportements et des réflexes pour communiquer avec vous. Il exprime ses besoins et attire votre attention en vous regardant, en pleurant et en criant.

En grandissant, il devient de plus en plus habile à entrer en relation avec vous. Il s’agrippe à vous, vous sourit, gazouille, vous suit des yeux et se blottit contre vous lorsque vous vous occupez de lui.

Pendant cette période, le bébé ne fait pas encore la différence entre une personne et une autre. Il est en phase de pré-attachement.

bisoumerebbCe que bébé peut faire…
  • Pleurer pour exprimer son inconfort.
  • Se tourner vers les voix qu’il entend.
  • Vous regarder ou regarder un objet qui se trouve à 30 cm ou moins de lui. 
  • Se calmer plus facilement lorsque vous le touchez, car le contact physique le rassure.
  • Reconnaître l’odeur de sa maman et la préférer à celle d’un étranger.
  • Sourire à une personne dès l’âge de deux mois.

 


De 3 à 6 mois

À cet âge, le bébé fait de plus en plus la différence entre les visages, les voix et les comportements familiers ou non. Il commence à manifester sa préférence pour maman ou papa, et il s’attend à certaines réactions de votre part en réponse à ses comportements. C’est la phase d’émergence de l’attachement.

2015_08_14_18Ce que bébé peut faire…
  • Sourire plus souvent aux personnes qu’il connaît qu’à celles qu’il ne connaît pas.Reconnaître la voix d’une personne qu’il connaît et tourner la tête dans sa direction.
  • Découvrir et utiliser des moyens pour se calmer.
  • Montrer plus d’intérêt pour le visage des autres, leurs expressions faciales.
  • Communiquer ses émotions avec son visage, par des expressions faciales simples.
  • Babiller

 


De 6 mois à 2 ans

Cette période est la phase d’attachement proprement dite. L’enfant développe une relation privilégiée avec une personne en particulier, le plus souvent maman et/ou papa. Vous devenez la base de sa sécurité. Votre enfant sait qu’il peut compter sur vous en tout temps, et il se sent donc assez confiant pour commencer à explorer son environnement.

Son attachement à vous se manifeste de diverses manières. L’enfant peut afficher plus de méfiance envers les étrangers et avoir tendance à vous suivre partout ou à pleurer s’il ne vous voit plus. Il peut vivre de l’anxiété de séparation et trouver difficile de vous quitter.

Toutefois, il  développe aussi des relations privilégiées avec d’autres personnes familières : papa, maman, grand-papa, grand-maman, son éducatrice. Lorsque vous êtes absent, il se tourne vers ces personnes lorsqu’il a besoin d’affection, de soins ou d’être rassuré.

2015_08_14_226 À 12 MOIS : CE QUE BÉBÉ PEUT FAIRE…
  • Imiter, reproduire les expressions, les sons, les gestes.
  • Émettre des sons pour exprimer ses besoins.
  • Interagir brièvement avec d’autres enfants.
  • Jouer seul lorsque ses parents sont près de lui.
  • Exprimer diverses émotions comme la colère, le plaisir, la tristesse et l’anxiété.
  • Rechercher l’affection et le contact physique avec le parent, par exemple en tendant les bras.
  • Adopter  une doudou ou un autre objet familier pour se calmer (objet de transition).
  • Exprimer ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas.
  • Apprécier les jeux avec les adultes : les chansons, saluer de la main, faire des coucous.
  • Montrer de plus en plus d’autonomie.

 

2015_08_14_1712 À 18 MOIS : CE QUE BÉBÉ PEUT FAIRE…
  • Se reconnaître dans un miroir.
  • Faire des câlins et donner des bisous.
  • Faire les choses par lui-même, résister parfois aux consignes.
  • Dire quelques mots.
  • Explorer de plus en plus son environnement.
  • Partager ses jouets avec ses parents.
  • Répondre aux expressions faciales.
  • Dans une situation nouvelle, observer la réaction de ses parents et ajuster son comportement en conséquence.

 

motriciteglobale_chariot18 À 24 MOIS : CE QUE BÉBÉ PEUT FAIRE…
  • Exprimer des émotions diverses : peur, anxiété, joie, sympathie.
  • Dire non. 
  •  Jouer à côté des autres enfants et imiter les comportements des adultes, jouer à faire semblant.
  • Rire lorsque quelqu’un fait quelque chose de drôle.

 

 

 Ce qu’il faut savoir…

PAPA ET MAMAN : TOUT AUSSI IMPORTANTS!

Le rôle du papa auprès de son enfant est aussi important que celui de la maman. Si le papa est présent et impliqué, s’il joue avec son enfant et répond à ses besoins, il aide à créer pour lui un environnement sécurisant et chaleureux. L’enfant se sent aimé et protégé par plusieurs personnes, et cela augmente son sentiment de sécurité.

De plus, les papas ont une façon unique de jouer et d’interagir avec leur enfant. Ils aiment souvent les jeux physiques et font vivre à leur enfant des sensations nouvelles et excitantes.

Ensemble, le papa et la maman offrent à leur enfant la protection physique et psychologique dont il a besoin pour grandir en santé et en sécurité. Parce qu’ils connaissent bien leur enfant, ils sont les mieux placés pour comprendre ses besoins et y répondre. Ils voient leur enfant se développer au quotidien, et savent quand lui donner plus d’espace et d’indépendance pour utiliser ses nouvelles capacités.

À chaque enfant son tempérament

Dès sa naissance, votre enfant possède une façon unique d’exprimer ses émotions, de réagir à diverses situations et d’interagir avec ses parents. Il a son propre tempérament!

Il existe trois types de tempérament :

Tempérament facile L’enfant est habituellement de bonne humeur. Il est parfois actif, parfois calme et s’adapte très facilement aux différentes situations. Il est sociable et ses réactions sont d’intensité faible ou modérée.

Tempérament lent à démarrer L’enfant est peu ou moyennement actif. Il s’adapte lentement aux nouvelles situations. Souvent, il se détourne ou s’éloigne lorsqu’on l’approche. Il réagit peu à ce qui se passe autour de lui.

Tempérament difficile L’enfant réagit fortement à ce qui se passe autour de lui : il pleure, crie ou se fâche. Il est parfois actif, parfois calme. Souvent, il se détourne ou s’éloigne lorsqu’on l’approche.

Si votre enfant a un tempérament lent ou difficile, tisser des liens avec lui peut représenter un défi. Heureusement, il existe un moyen privilégié pour vivre de beaux moments avec lui : le jeu!

Et le jeu c’est quoi…

Les enfants jouent constamment. C’est un moyen pour eux d’explorer leur environnement, d’apprendre et de développer de nouvelles habiletés. Le secret du jeu? Le plaisir! Et rien n’est plus précieux pour un enfant que de partager ce plaisir avec papa ou maman. Créer, découvrir, explorer et rire ensemble fait grandir l’amour et la confiance entre vous et votre enfant.

Du plaisir pour deux
Pour vous amuser autant que votre enfant, rappelez-vous votre propre enfance. Qu’est-ce qui vous fascinait, vous faisait rire? Quels jeux aimiez-vous le plus? En faisant découvrir à votre tour ces activités à votre enfant, vous redécouvrirez votre plaisir de petit garçon ou de petite fille.

Puisez dans ce qui vous passionne pour inventer de nouvelles activités amusantes pour votre enfant. En créant des jeux qui reflètent votre personnalité, vous y trouverez autant de plaisir que lui. Les repas, le bain et les changements de couche peuvent aussi se transformer en moments de plaisir partagé. Vous pouvez en profiter pour jouer avec votre enfant, lui parler, le faire rire ou lui chanter des chansons.

Jouer pour grandir
En jouant avec votre enfant, vous l’aidez à développer ses habiletés. Il raffine ses mouvements en manipulant des objets de différentes grosseurs, formes et textures. Il explore son environnement. En touchant, regardant, écoutant touchant et sentant, il apprend une foule de nouvelles choses et comprend de mieux en mieux son ce qui l’entoure. Il adopte différentes positions et trouve de nouvelles façons de se déplacer. Il développe sa force et son endurance. Il interagit avec les personnes autour de lui. Il imite les autres et apprend à les comprendre, à partager ses jouets, à communiquer et à attendre son tour. Par le jeu, il découvre tout ce dont il est capable!

Laissez-vous guider!
Votre enfant peut être votre meilleur guide! En effet, il s’intéresse spontanément aux activités qui lui permettront d’apprendre. Souvent, il exploite ses habiletés pour atteindre un but qu’il s’est fixé : vider le bac à jouets ou regarder toutes les pages d’un livre. Son objectif atteint, il se sent fier de lui, valorisé et heureux. Il acquiert de l’expérience, fait de nouveaux apprentissages et s’attaque à des défis de plus en plus grands… tout en s’amusant! Il suffit de le laisser jouer librement et de le laisser fixer ses propres objectifs.

Types de jeux selon l’âge
Les jeux que choisit votre enfant dépendent de son âge, de son niveau de développement, de son sexe, de sa personnalité, de son tempérament et de ses expériences de vie.  

Progression du niveau de jeu

Jeu d’observation
(0 à 2 ans)

L’enfant observe et imite ce que les autres font. Son comportement est passif.

Jeu parallèle
(2 ans et +)

L’enfant accepte les autres et joue à côté d’eux. Il utilise les mêmes types de jouets, mais ne les partage pas. Il est très actif tout en apprivoisant la présence de ses camarades autour de lui.

Jeu associatif (3 ans)

L’enfant joue avec les autres. Il interagit et partage ses idées et ses jouets. Il poursuit un but personnel dans le jeu, et non un objectif commun.

Jeu coopératif(4 à 5 ans)

Les enfants jouent en groupe et partagent le même but. Ils s’assignent différents rôles et inventent des scénarios.

Jeu compétitif (6 ans)

L’enfant se mesure à lui-même et aux autres dans différents jeux. Les efforts faits en groupe permettent d’atteindre un but déterminé par tous les enfants impliqués.

Pourquoi c'est important

Un peu de théorie

Quelques principes de base

Comment faire

Liens utiles

Nous rejoindre

Veuillez nous faire part de toute question ou commentaire et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.