Quelques principes de base

À travers son comportement, votre bébé vous envoie sans cesse des signes pour vous dire comment il se sent ou ce qu’il veut. Parfois, le message est clair. D’autres fois, il est plus difficile à comprendre. Une des premières étapes est de reconnaître dans quel état de veille ou de sommeil se trouve votre bébé.

Stades de veille/sommeil

Il existe trois états de sommeil : le sommeil profond, le sommeil léger et la somnolence.

De la même façon, il y a trois états de veille : l’éveil alerte, l’éveil avec des mouvements actifs et l’éveil avec des pleurs.

Le sommeil profond

Votre bébé a les yeux fermés. Il n’y a pas de mouvement des yeux en-dessous de ses paupières. L’expression de son visage est détendue. Votre bébé ne bouge pas. Sa respiration est régulière. Il semble apaisé. À quelques occasions, il sursaute ou fait des mouvements brusques s’il est dérangé par une stimulation de son environnement (comme un bruit).


Le sommeil léger

Votre bébé a les yeux fermés ou partiellement ouverts pour des courts laps de temps. On peut remarquer que ses yeux bougent sous ses paupières fermées. Votre bébé peut sourire, gémir et mâchonner. Il lui arrive même d’avoir des mouvements de succion dans le vide qui ne dureront pas longtemps. Sa respiration est parfois irrégulière. Votre bébé bouge peu, mais à l’occasion, il sursaute et a des mouvements plus lents et plus contrôlés qu’en sommeil profond. S’il y a une stimulation environnante, votre bébé pourrait réagir et passer à un autre état de veille/sommeil.


La somnolence

Votre bébé a les yeux ouverts ou partiellement ouverts. Ses paupières semblent lourdes et son regard est flottant. Il semble non disponible. Ses mouvements sont fluides. Il est sensible aux stimulations, mais réagit avec de légers sursauts souvent après un délai. Votre bébé changera fréquemment d’état de conscience suite à ces stimulations.


L’éveil alerte

Votre bébé a les yeux ouverts. Son regard est clair et brillant. Il peut démontrer de l’attention et peut la diriger vers un objet ou une personne. Il écoute les bruits de son environnement. Il bouge très peu et répond aux stimulations avec un délai. Cet état d’éveil est bref chez le nouveau-né, surtout s’il est prématuré. C’est le moment où l’interaction est souhaitable et le plus bénéfique.


L’éveil avec des mouvements

Votre bébé a les yeux ouverts et il vocalise. Il bouge beaucoup les bras et les jambes. Il sursaute à quelques occasions. Il est difficile de dire s’il répond aux stimulations parce qu’il bouge déjà considérablement.


Les pleurs

Votre bébé pleure. Ses pleurs sont intenses et il est difficile d’y mettre fin. Il s’agite beaucoup. Lorsque votre bébé est dans cet état, il existe des manoeuvres de retour au calme que nous vous proposerons plus loin.


Les bébés bien organisés passent d’un état de sommeil profond à léger, puis à la somnolence avant de se réveiller calmement. Ils sont alors attentifs à l’environnement et prêt à interagir. Lorsqu’ils sont épuisés, ils se rendorment tout doucement. La transition d’un cycle à un autre se fait habituellement de façon graduelle et harmonieuse.

Chez le bébé prématuré ou malade, il arrive souvent que le passage d’un niveau de conscience à un autre soit brusque et soudain. Par ailleurs, les états de veille et de sommeil sont parfois plus difficiles à identifier, car ils ne sont pas toujours typiques. Parce qu’il est encore facilement fatigable et a besoin de dormir, il est important d’adapter vos activités et vos interactions à l’état de veille ou de sommeil de votre bébé afin de faciliter la transition d’un cycle à l’autre.

Ce qu’il faut savoir…

Il est très important de permettre à votre bébé d’avoir des périodes de sommeil sans interruption. Idéalement, une heure de sommeil continu permet d’atteindre le sommeil profond qui est nécessaire à son bon développement et à sa récupération. Un bon sommeil assure une maturation optimale du cerveau et une meilleure croissance physique.

Comportements et influence de l’environnement 

Pour aider à mieux comprendre le nouveau-né et ses comportements, une psychologue américaine, Heidelise Als, a proposé une théorie qui conçoit le développement comme le résultat des interactions constantes entre l’enfant et l’environnement.

Als décrit l’enfant comme se composant de 5 sous-systèmes:

1)    Le sous-système autonome qui se réfère aux fonctions vitales (la respiration, le rythme cardiaque, la tension artérielle, la température, le système digestif, la production d’hormones).

2)    Le sous-système moteur qui se réfère au tonus, à la posture et aux mouvements.

3)    Le sous-système de veille-sommeil. 

4)    Le sous-système attention-interactionqui se réfère à la capacité de bébé à maintenir une attention face à quelqu’un ou quelque chose ainsi qu’à interagir avec son environnement.

5)   Le sous-système autorégulation qui se réfère aux compétences du bébé à se calmer, à faire face à son environnement, ce qui lui permet de retrouver une stabilité dans l’ensemble des quatre autres sous-systèmes.

Ces sous-systèmes sont liés les uns aux autres et interagissent ensemble.  Ils sont influencés par les stimulations de l’environnement. Pour Als et plusieurs autres auteurs, la notion du « juste assez mais pas trop » constitue la pierre angulaire. C’est à dire que l’enfant doit être stimulé juste assez pour capter, traiter, organiser l’information (autorégulation) mais pas trop puisqu’une surcharge sensorielle pourrait résulter en une désorganisation (stress et décompensation). Dans cette perspective, Als définit des comportements de stress et des comportements d’autorégulation. Voici deux exemples pour illustrer ces propos.

Un nouveau-né mature, comme celui né à terme sans complication, démontre sa stabilité par la manière dont il traite l’information provenant de son environnement.  S’il est sur-stimulé, il trouvera un moyen de se calmer, c’est à dire de s’autoréguler pour se protéger, par exemple, en tétant son poing et en s’endormant.

Toutefois, si on dépasse les capacités du bébé à s’adapter aux stimulations qui l’entourent, il pourrait réagir en se désorganisant, car il ne sait plus comment y faire face.  Par exemple, si l’alarme d’un moniteur se met à sonner très fort, un bébé qui dormait pourrait se réveiller brusquement (perturbation du système veille-sommeil). 

Si la stimulation perdure, il pourrait se mettre à avoir des mouvements saccadés des bras et des jambes (perturbation du système moteur) puis éventuellement, une respiration irrégulière voire une pause respiratoire (perturbation du système autonome).  C’est souvent la situation des nouveau-nés prématurés ou malades à la naissance dans l’unité de soins intensifs.

Pour vous aider à décoder le comportement de votre bébé, le tableau ci-dessous vous démontre les signes de stabilité (état de calme) et de stress (état de stress) que vous pourriez observer.

Signes de stabilité ou de stress chez l’enfant

Signes de stabilité Signes de stress
Système autonome
  • Rythme cardiaque régulier
  • Respiration régulière
  • Peau rosée
  • Digestion stable
  • Rythme cardiaque irrégulier
  • Respiration irrégulière
  • Pauses respiratoires
  • Respiration rapide
  • Peau marbrée, qui se décolore
  • Haut-le-coeur, régurgitations
  • Éternuements
  • Hoquets
  • Bâillements
Système moteur
  • Posture en flexion avec les bras et les jambes détendus près du corps et les mains au visage
  • Mouvements harmonieux, doux, synchronisés et symétriques
  • Aucune extension observée
  • Extension et raideur de certaines parties du corps
  • Bras étendus dans les airs et raides
  • Genoux et jambes tendus au-dessus du lit, comme si bébé était assis en l’air
  • Doigts ou orteils écartés en éventail
  • Dos cambré
  • Hyperflexion et raideur de certaines parties du corps
  • Bébé crispé en petite boule (bras, jambes et tronc fléchis et raides
  • Poings très serrés
  • Hypotonique (bras, jambes et tronc mous et flasques)
  • Mouvements saccadés et peu harmonieux (tortillements, secousses)
État de veille/sommeil
  • États de veille et de sommeil clairement définis
  • Transitions graduelles et harmonieuses entre les différents états
  • États de veille et de sommeil imprécis et difficiles à identifier
  • Transitions abruptes et rapides entre les états de veille/sommeil
  • État d’éveil non-optimal pour les interactions
    • État hypoalerte : faible niveau d’éveil avec les yeux flottants, vitreux ou ternes – peu de mouvements
    • État hyperalerte : éveil calme avec yeux grands ouverts qui peuvent fixer intensément – regard craintif ou paniqué, difficulté à détacher le regard d’un stimulus
  • Signes d’inconfort
    • Productions sonores durant le sommeil (plaintes, gémissements)
    • Mouvements saccadés
    • Grimaces du visage
    • Froncement des sourcils
    • Agitation et pleurs inconsolables
Attention/Interaction
  • Recherche active des sons
  • Regard brillant
  • Visage détendu
  • Intérêt clairement marqué (facile d’identifier ce qui intéresse le bébé)
  • Réponses claires et prolongées aux stimulations (bruits, lumières, voix)
  • Capacité à transférer l’attention d’une stimulation à une autre
  • Capacité à maintenir une interaction
  • Indifférence aux stimulations de l’environnement
  • Regard flottant, fuyant et/ou paniqué
  • Tendance à éviter les stimulations (détournement de la tête, mouvements d’évitement avec les bras qui protègent le visage)
  • Yeux écarquillés
Comportements d’autorégulation du bébé
  • Sucer son pouce
  • Agripper le doigt, un rouleau de tissu, etc.
  • Enlacer ses mains et ses pieds ensemble
  • Apporter ses mains à sa figure et sa bouche
  • Regarder attentivement
  • Se mettre en boule (position en flexion)

Ce qu’il faut savoir…

Un bébé prématuré sera moins susceptible d’être stressé s’il fait face à un seul type de stimulation à la fois (par exemple, entendre la voix de maman seulement sans être interféré par la voix des autres gens autour). Plus votre bébé grandira, plus il sera capable de s’adapter à plusieurs stimulations en même temps. Cependant, il faut rester à l’écoute de son langage corporel et respecter les signaux qu’il envoit.

Pourquoi c'est important

Un peu de théorie

Quelques principes de base

Comment faire

Liens utiles

Nous rejoindre

Veuillez nous faire part de toute question ou commentaire et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.